Comment sceller votre clôture et la poser

C1. Préparation au scellement des poteaux

  • Tracez sur votre poteau une ligne (A) qui déterminera la limite de pénétration de votre poteau dans le muret, la dalle ou le sol.
  • Préparez ensuite deux planchettes en bois (non fournies) suffisamment longues afin de reposer sur le rebords des trous.
  • Pré-percez et prévoyez des vis à tôle (non fournies) dans le but de fixer les planchettes sur les côtés des poteaux.

C2. Fixation des planchettes

  • Fixez les planchettes de part et d'autre du poteau en appui sur les faces latérales, la partie basse des planchettes devant être alignée avec la ligne que vous avez tracé.
  • Comme vous pouvez le voir sur l'image de droite les vis pénètrent dans les toiles d'aluminium en fond de feuillure du poteau, les trous ne seront plus visible lorsque vous aurez enfilé les lames.
  • Comme dit précédemment la longueur de la planchette (A) doit être supérieure à la largeur du trou pratiqué dans votre support afin d'obtenir un bon appui.

C3. Traçage et perçage du trou de scellement

Tracez les axes du trou dans votre support, il est préférable de positionner le poteau au centre de la largeur afin d'optimiser le scellement.

 

C4. Mise en place du poteau

Insérez le poteau dans le trou préalablement creusé. Positionnez la base du poteau suivant les deux axes préalablement tracés.

C5. Mise à l'aplomb et scellement du poteau

Prenez un niveau à bulle et réglez votre aplomb dans les deux sens. Une fois votre poteau bien d'aplomb, scellez-le avec un mortier adapté au taux d'humidité et à la température (l'utilisation d'un ciment à prise rapide par forte chaleur peut causer des désordres).

N'oubliez pas de nettoyer la base de votre poteau rapidement avec une éponge propre et bien humide. N'hésitez pas à renouveller plusieurs fois le nettoyage pendant cette opération.

C6. Préparation pour le traçage du deuxième trou de scellement

Après avoir scellé le 1er poteau, vous allez introduire une lame (image de gauche) dans la feuillure du poteau (image centrale) en intercalant une cale de 5mm(non fournie) afin de préserver un jeu de dilatation. Vous avez maintenant votre lame en butée sur la cale en fond de feuillure du poteau (image de droite).

Attention : il ne faut qu'une seule cale de 5mm positionnée à l'extrémité de la lame et non 2 cales de part et d'autre.

C7. Traçage et perçage du deuxième trou de scellement

  • Avancez le deuxième poteau et insérez l'extrémité de la lame dans ce deuxième poteau tout en restant en butée sur la cale de 5mm (non fournie).
  • Centrez le poteau sur le muret et tracez les deux axes pour le perçage.
  • Une fois le traçage effectué, enlevez le poteau et la lame, percez votre trou en fonction de la nature du support.

C8. Contrôle de traçage

Après le perçage, contrôlez la position du poteau en le glissant dans le trou et en positionnant la lame dans les deux feuillures des poteaux sans oublier de mettre la cale de 5mm, une fois ce contrôle effectué reprendre l'étape C1.

C9. Dimension du trou de scellement dans un muret ou une dalle

Le diamètre de perçage est de 120mm minimum. La hauteur maxi de la clôture est de 1m80 le trou doit avoir une profondeur minimale de 350mm afin de permettre un scellement du poteau de 300mm pour cette application sur muret ou dalle.

Cela permet de prendre sur deux rangs de parpaings et donc de renforcer la tenue au vent.

C10. Dimension du trou de scellement dans le sol

Le scellement dans le sol ou en pleine terre sera réalisé en fonction de la nature du sol, le diamètre sera toujours de 50 cm à la base du trou. Concernant la profondeur P, elle sera fonction de la nature du sol :

  • Dans un sol rocailleux, il est possible de se contenter d'une profondeur de 65 cm.
  • Dans un sol terreux et en général, il est préférable de porter cette profondeur P à 80 cm.

Ces profondeurs vous permettront de résister au mieux à la pression du vent.